Accueil du site / Insémination / L’insémination / L’histoire de l’Insémination Animale en France
La France est un pays précurseur dans l’utilisation de l’Insémination Animale (IA) comme mode de reproduction et de sélection à part entière dans l’espèce caprine.
JPG - 121.8 ko
Insémination caprine dans un élevage en Vienne
Capgènes - Droits réservés

Les toutes premières IA chez la chèvre ont été pratiquées en 1954, en semence fraîche, sur chaleurs naturelles. Ce n’est qu’à partir de 1985 que cette technique de reproduction se développe à grande échelle, avec la restructuration en 1983 des centres de production et l’appui de la profession.

Evolution des effectifs caprins inséminés (en milliers)

JPG - 84.6 ko
Evolution du nombre d’inséminations caprines en France
Capgènes, INRA-UEICP (archives) - Droits réservés

Un long travail de mise au point des méthodes de cryoconservation de la semence de bouc, et des méthodes d’induction-synchronisation des chaleurs ont été nécessaires. L’IA s’est surtout développée en relation avec la mise en place du schéma d’amélioration génétique et son extension. Associée aux traitements progestatifs, elle a contribué également à l’étalement des périodes de mises bas et donc celles de la production laitière, comme le réclamaient les industriels de la filière caprine.

JPG - 33.3 ko
Matériels utilisés pour le traitement hormonal de synchronisation
Capgènes - Droits réservés

JPG - 33.4 ko
Désinfection du matériel de pose d’éponge avec l’antiseptique : BACFREE.S®
Capgènes - Droits réservés

Les dates-clés :

  • 1954 : Premières IA en semence fraîche sur chaleurs naturelles
  • 1965 : Début des traitements hormonaux pour induction de l’oestrus et de l’ovulation
  • 1968 : Premières IA en semence congelée
  • 1984 : Passage de 2 IA à 1 IA par femelle pendant l’oestrus
  • 1985 : Remplacement du traitement progestatif long par le traitement progestatif court
  • 1991 : Diminution du nombre de spermatozoïdes par paillette de 250 à 100 millions
  • 1999 : Harmonisation du moment d’insémination à 43h après la fin du traitement hormonal d’induction pour les races Alpine et Saanen.
JPG - 41.8 ko
Pose de l’éponge vaginale
Capgènes - Droits réservés

JPG - 33.4 ko
Injection en intramusculaire
Capgènes - Droits réservés

La technique utilisée actuellement en insémination caprine est le fruit de plusieurs études et expérimentations qui ont permis de faire évoluer le protocole, le rendant ainsi toujours plus efficace. Aujourd’hui de bons résultats après insémination dépendent de trois étapes importantes :

  • Le choix des chèvres à mettre à l’insémination
  • Le respect du protocole d’insémination
  • L’organisation du chantier d’IA et le suivi