Accueil du site / Insémination / L’insémination / L’organisation du chantier d’Insémination et le suivi
Choix, mise en place et suivi de l’insémination

Il est important de bien choisir le lieu où sont réalisées les inséminations : à l’abri du soleil, du vent et de la pluie. Une lumière vive est fortement déconseillée

Éviter tout stress des femelles avant, pendant et après l’IA : repérer et regrouper les chèvres à inséminer, inséminer dans le même ordre que les poses d’éponge et travailler au calme. Les changements brutaux d’alimentation dans le mois qui précède et celui qui suit les IA sont à proscrire.

La contention des animaux est un élément important de l’organisation. Une bonne contention permettra de travailler plus facilement, plus confortablement et plus rapidement. Elle limite ainsi le stress aussi bien pour les animaux que pour les hommes. Plusieurs moyens de contention existent aujourd’hui : la chaise de contention, le cornadis, et la salle de traite.

JPG - 169.6 ko
Insémination avec la chaise de contention
Capgènes - Droits réservés
JPG - 150.9 ko
Insémination au cornadis
Capgènes - Droits réservés

Le constat de gestation par échographie 35 jours après l’IA permet de gérer au mieux la reproduction du troupeau en plaçant les femelles non fécondées sur IA, à la Saillie Naturelle.

JPG - 42 ko
Echographie d’une chèvre gestante au stade de 35 jours
Capgènes - Droits réservés