Accueil du site / Insémination / L’insémination / L’Insémination en chiffres
Répartition de l’activité IA en France - 2011
PNG - 126.1 ko
Capgènes - Droits réservés

Depuis 1984, l’insémination caprine connaît une progression constante. La campagne 2011 a été marquée par une diminution de l’activité (-5,8 %), après le pic de 2010. Cette baisse est essentiellement due au contexte économique actuel, entrainant des difficultés financières dans les élevages.
En 2011 ce sont près de 77 500 inséminations qui ont été mises en place par les associés coopérateurs de Capgènes. Cela concernait 1 015 élevages, en majorité adhérents du Contrôle Laitier Officiel, dont la plus grande partie était adhérente au contrat Gènes + de Capgènes (70 % des éleveurs utilisateurs de l’IA adhérents du CLO, participent au contrat Gènes+ ).

JPG - 83.1 ko
Insémination caprine avec la chaise de contention
Capgènes - Droits réservés

60 % des inséminations concernaient la race Alpine , contre 40 % pour la race Saanen. La répartition des inséminations sur la campagne fait apparaître une forte activité à contre saison avant le 15 juin (36 %) et après le 1er août (51 %), le reste étant réalisé sur la période intermédiaire.
En revanche, le nombre moyen de chèvres inséminées par troupeau est en augmentation, pour atteindre 75 en 2011. Le nombre de chèvres par lot a lui aussi progressé : 64 vs 60 en 2010.

Les inséminations permettent aux éleveurs utilisateurs de faire progresser plus rapidement leur élevage. Ils bénéficient ainsi des avantages sanitaires, économiques et techniques des semences produites par Capgènes.

JPG - 102.3 ko
Performances des cheptels selon le pourcentage de chèvres issues d’insémination animale
Capgènes - Droits réservés

Ecart de production en faveur des élevages Capgènes en 2007 (source Bilan Génétique 2008) (par rapport aux autres élevages du contrôle Laitier)

JPG - 21.7 ko
Ecart de production en faveur des élevages Capgènes en 2007
Capgènes - Droits réservés