Description du projet

Origine et zone d’élevage

Comme son nom l’indique, elle est originaire des actuelles régions de Savoie et vallée d’Aoste (réunies jusqu’en 1860, sous l’égide de la Maison de Savoie) où sa population est ancienne. 

On la trouve aujourd’hui principalement dans les départements savoyards en premier lieu mais on note la présence de troupeaux.

Histoire de la race

Les références historiques connues, ainsi que les nombreux témoignages d’éleveurs anciens , concordent tous pour confirmer qu’autrefois les chèvres Savoyardes formaient une population d’animaux avec une grande diversité de robes. Généralement cornues, ces chèvres à poil ras, présentaient une multitude de couleurs de robes, allant du noir au blanc, sans oublier bien entendu le type chamoisé.

Le type chamoisé, qui s’est répandu dans toutes les régions depuis la dernière guerre, n’était autrefois qu’une variété parmi plusieurs types de robes (aujourd’hui la chèvre des Savoie regroupe toute la population caprine alpine non chamoisée).

Dans les villages, la majorité des familles, souvent nombreuses, avec enfants et grands parents possédaient quelques chèvres. L’été, les vaches partaient en montagne tandis que les chèvres restaient au village, dans la vallée.

En 1922, des chèvres savoyardes furent exportées aux États-Unis, depuis, la race Alpine s’est fortement développée aux États-Unis pour devenir de nos jours la principale race.

L’association a été créée en 2001 afin de faire la promotion, la sauvegarde et le développement de cette race locale. Les génotypages réalisés il y a quelques années ont contribué à prouver l’existence de la race Chèvre des Savoie à part entière, bien différente de sa cousine Alpine.

Aptitudes et performances

La Chèvre des Savoie possède une aptitude laitière certaine mais surtout une capacité à valoriser très facilement les espaces montagnards, pauvres et escarpés.

Mode d’élevage et valorisation

La plupart des élevages constitués de chèvres des Savoie sont des petits troupeaux qui comportent une cinquantaine d’individus en moyenne.
Les animaux pâturent sur la belle saison en plaine ou en alpage en fonction des systèmes. Ils sont nourris le reste de l’année avec des fourrages locaux et complémentés avec des concentrés. 

La totalité du lait est transformé en exploitation et vendu la plupart du temps à proximité des exploitations : marchés, magasins de producteurs, stations de skis, crémiers etc, les débouchés ne manquent pas.

Caractéristiques

  • Gabarit : moyen à grand
  • Aspect général : rustique
  • Ossature : forte
  • Hauteur au garrot : Femelle de 65 à 85 cm et Mâle de 70 à 95 cm
  • Poids : Femelle de 55 à 75 kg et Mâle de 70 à 90 kg
  • Poil : court et fin
  • Oreilles : Mi-longues, fines et pointues, légèrement dressées
  • Cornage : droit vers l’arrière, pointes vers l’extérieur
  • Robes : on distingue 4 types de robes acceptées par le standard : 
    • le type à barrette sur fond de robe noire, grise, chocolat avec ou sans panachures blanches sur le corps. Des barrettes claires descendent de la base des cornes au bout du nez, les membres sont clairs et on note la présence d’un écusson blanc sous la queue.
    • le type cou clair ou mantelé postérieur avec l’arrière du corps et les membres foncés et l’avant clair, allant du blanc au crème avec présence d’une virgule noire sur la joue.
    • le type pie, caractérisée par l’absence de barrettes. La robe peut être bicolore ou tricolore sur fond noir, gris ou chocolat.
    • le type unicolore, avec une robe noire, grise ou chocolat.

Actions de sauvegarde / Programme de sélection

Race fraîchement reconnue (2020) la Chèvre des Savoie travaille à la mise en œuvre de la conservation de la race avec l’appui de différents partenaires techniques et financiers : Capgènes, Institut de l’élevage, Contrôle laitier local etc. 

L’objectif est de permettre la sauvegarde, le développement et la promotion de la race.

Effectifs

834 femelles inventoriés, 48 mâles pour 40 éleveurs.
Chiffres Idele 2020

Qualités

  • Production laitière moyenne par lactation : 500 L par chèvre en moyenne sur 270 jours avec de grosses disparités suivant les systèmes (350-400 L jusqu’à plus de 700 L en moyenne par troupeau). Source : Coopérative Eleveurs des Savoie, année 2020.
  • Taux protéique : 29g/kg
  • Taux butyreux : 35 g/kg

Rusticité et valorisation des pâturages d’altitude, bonne adaptation aux territoires montagneux.

Contact

Association de sauvegarde de la chèvre des Savoie
845 route de l’école d’agriculture
74330 POISY
contact@association-chevre-savoie.fr
association-chevre-savoie.fr
Page Facebook de l’association