Origine et zone d’élevage

La chèvre corse est présente depuis des millénaires sur la totalité de l’île. C’est un animal emblématique de la Corse, avec un fort ancrage culturel et traditionnel.

Elle représente actuellement près de 70% des caprins (32 000 animaux).

Mode d’élevage et valorisation

L’élevage Corse extensif est essentiellement basé sur les ressources naturelles (parcours).

La chèvre corse est conduite de manière traditionnelle.

Les mises bas: elles ont lieu début novembre pour les mises bas précoces (70 %), et au mois de février pour les tardives(30 %).

Les cabris sont élevés exclusivement sous la mère. Une partie de ces cabris seront destinés à la boucherie,

ils seront abattus pour les fêtes de fin d’année et pour Pâques. Les chevrettes de renouvellement, quant à elles, seront lâchées derrière leurs mères sur le parcours et seront sevrées entre 3 et 4 mois.

La transformation fromagère débutera au mois de janvier, pour se terminer au mois de juillet.

La réintroduction des boucs dans le troupeau a lieu fin mai début juin, pour une monte en liberté.

Le tarissement a lieu début juillet, époque à laquelle les chèvres rejoindront les estives.

Quelques élevages ont une conduite différente, avec une mise bas décalée en février et un tarissement en septembre.

Le cabri de lait est un plat traditionnel, relativement bien valorisé au moment des fêtes de fin d’année et de Pâques, produit traditionnel et festif.

La plupart des éleveurs sont transformateurs fermiers et produisent plusieurs types traditionnels de fromages (Niulincu, Venacais, Bastelicacciu, Sartinesu, Calinzanincu) et un en AOP : le brocciu (fromage de lactosérum). Néanmoins, la production a tendance à se diversifier et de nouveaux produits arrivent sur le marché (yaourt, crottin, glace…)

Programme de sélection

Dans le cadre des actions de l’Associu Capraghji Corsi visant à sauvegarder la chèvre Corse (reconnue par le Ministère de l’Agriculture en juin 2003), le projet de gestion collective de la race demeure essentiel.

La profession par le biais d’un Comité Technique a décidé de promouvoir un programme de sélection en partenariat avec Capgènes basé sur l’amélioration des performances laitières par la voie mâle. Pour ce faire, un haras de boucs a été créé au centre d’expérimentation d’Altiani. Ces boucs issus d’élevages au contrôle laitier officiel, seront redistribués à 18 mois chez les éleveurs.

Descriptif

La chèvre Corse est de taille moyenne. Elle est agile, robuste et parfaitement adaptée à la nature de la végétation de l’île.

Sa robe peut être de différentes couleurs, décrite en langue corse avec une multitude de termes dont en voici quelques uns:

-uniforme:blanche (bianca), noire (nera), rousse (rossa), brune (bruna), jaune (gialla), fauve (fala);

-de plusieurs couleurs: bariolée (variata), pattes blanches (calzatta), de deux ou trois couleurs (cinta, rupata collata);

La chèvre corse est généralement cornue, avec principalement des cornes symétriques (corri sparte, furcate, palmulate…) et assez recourbées (rampine, chjerchjate…) mais elle peut aussi être dépourvue de cornes, on dit qu’elles sont mottes (mottine).

Sources : Chambre d’agriculture, ODARC, ILOCC, IDELE.

Effectifs

  • 32 000 chèvres dont 4 800 contrôlées pour 210 exploitations
  • Poids des Boucs : 50 à 70 kg
  • Poids des femelles : 35 à 45 kg

Qualités*

  • Production laitière moyenne par lactation : 207 kg en 220 jours
  • Quantité de matière protéique : 6,6 kg
  • Taux protéique : 33 g/kg
  • Taux butyreux 43 g/kg

* Résultats CR du contrôle laitier races locales

La chèvre Corse est un animal rustique avec une production laitière moyenne mais avec un bon rendement fromager.

Contact

Associu Capraghji Corsi
Présidente : Aurelia SABIANI
Animateurs de filière : Dolly-Laure Guidoni et Mathieu Mariani
U Buscu
20151 Sari d’Orcino

associu.capraghji.corsi@gmail.com
dolly-laure.guidoni@odarc.fr
mathieu.mariani@odarc.fr

Fiches téléchargeables

La race Corse (FR)
The Corsican breed (EN)
La raza Córsega (ES)